Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Artisans Mag'
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Wecandoo : un service avec les artisans, pour les particuliers

Publié par Julien Ruffet le | Mis à jour le
Wecandoo : un service avec les artisans, pour les particuliers

Wecandoo propose des ateliers et rencontres avec des artisans pour les entreprises et particuliers. Profitant de l'engouement du "Do It Yourself", l'entreprise rassemble 5 millions d'euros de volume d'affaires en 2020. La formule semble séduire les artisans en quête de nouveautés.

Je m'abonne
  • Imprimer

Fondé en 2017, Wecandoo est déjà présent dans 20 villes et zones touristiques françaises. Le concept ? Faire se rencontrer lors d'ateliers des artisans avec des particuliers ou des entreprises. Le but ? Faire quelque chose soi-même en bénéficiant d'un savoir-faire. Pour Wecandoo, les recettes sont au rendez-vous, avec 5 millions d'euros de volume d'affaires en 2020. Les artisans eux aussi sont séduits, ils sont 900 à être membre du collectif.

Pour Valérie De Rossi, artisan maroquinier et fondatrice de "La Baïta" à Paris, l'initiative est bénéfique.

Pourquoi êtes-vous devenu partenaire de Wecandoo ?

Valérie De Rossi : Le projet était à mon échelle. En tant qu'artisan, seul à mon compte, je fais des salons de créateurs depuis 11 ans. Ça devenait difficile d'attirer de nouveaux clients. Alors le concept Wecandoo a permis de faire venir des gens à l'atelier, donc potentiellement de nouveaux acheteurs. Pour les petits créateurs, c'est une super initiative.

Sur Wecandoo, vous publiez des ateliers payants auxquels le public peut s'inscrire (confection de sac ou porte-monnaie). Quelle est la marge de la plateforme ?

C'est 20% du prix de l'atelier. Ça peut paraître beaucoup, mais toute l'organisation se fait automatiquement, y compris les annulations, s'il y en a. De mon côté, je gère l'accompagnement sur place et la publication des ateliers. Je ne consacre donc pas de temps à la prospection.

Quelles sont les retombées ?

Les nouveaux clients attirent de nouvelles opportunités. Lors d'un atelier, une élève a apprécié mon travail et m'a demandé de faire les cadeaux de fin d'année de son entreprise. Et ça permet aussi de fidéliser !

Par ailleurs, j'ai remarqué que je pouvais développer mon stock en achetant des peaux plus extravagantes, car elles sont toujours utilisées lors des ateliers.

Combien vous rapportent les ateliers Wecandoo ?

Mon activité est très dépendante des habitudes de consommation. Je réalise la plupart de mes ventes à la fin de l'année. Je profite donc de mois plus calme pour faire des ateliers. Sur ceux-ci, ils peuvent constituer un tiers de mes revenus. Mais je ne veux pas que cette activité prenne plus de place. Ça reste un complément.

Un conseil pour ceux qui s'apprêtent à se lancer ?

Il faut aimer donner des cours, donc être pédagogue. Cela induit d'accepter les erreurs des élèves et les pertes en matière de produits. Mais avec un peu de souplesse, on s'y fait.

Un point négatif à relever ?

Il peut y avoir des fortes demandes sur un même atelier. Cela signifie une forte répétition qui peut amener à se lasser. Pour cela, le mieux est d'essayer de se renouveler régulièrement. Il y a aussi le fait d'avoir des élèves en attente, ce qui impose de s'organiser et provoque un peu de stress, mais chacun s'adapte !

Repères

Valérie De Rossi, fondatrice de La Baïta

Artisan maroquinier

Paris (XXe)

Création en octobre 2010 à Sur Wecandoo depuis 2018

CA 2020 : 45 000 €

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande