Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Artisans Mag'
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Deux artisans sur trois renoncent à un chantier par manque de main-d'oeuvre

Publié par Julien Ruffet le - mis à jour à
Deux artisans sur trois renoncent à un chantier par manque de main-d'oeuvre

L'artisanat du bâtiment profite d'un rebond d'activité au premier trimestre 2021, mais le manque de main d'oeuvre freine les chantiers. En effet, deux artisans sur trois ont renoncé à un chantier à cause de cette carence selon une étude publiée fin octobre par Bigmat et Opinionway.

Je m'abonne
  • Imprimer

"Le BTP est l'un des premiers secteurs d'activité de l'économie française", affirme Fabio Rinaldi, président du directoire de Bigmat France. Pourtant deux artisans sur trois renoncent à un chantier par manque de main-d'oeuvre. Dans une étude* publiée fin octobre 2021 par Bigmat et Opinionway, un rebond de 9,5% est constaté au premier trimestre 2021 pour l'artisanat du bâtiment. Mais le vieillissement des effectifs, avec 21% des salariés ayant plus de 51 ans selon la Capeb, tend à confirmer un déficit d'attractivité des métiers du BTP.

94% des artisans sont fiers de leur métier

Qu'ils soient couvreurs, menuisiers, plombiers ou électriciens, 94% des artisans se disent fier de leur orientation professionnelle. 82% la recommanderaient même à un jeune. En plus, le secteur crée 218 000 emplois par an et compte plus d'un million de salariés en France. Alors, s'il représente une belle opportunité pour les jeunes, seuls 31% des parents souhaitent voir leurs enfants s'y orienter.

En cause, 77% des artisans estiment que les clichés sur les secteurs de la construction dissuadent les jeunes à choisir cette voie. Plus que ça, 90% d'entre eux considèrent que l'éducation nationale devrait faire plus d'efforts pour promouvoir ces métiers, notamment auprès des femmes, peu représentées dans ces professions.

*Méthodologie : enquête réalisée par téléphone entre le 26 avril et le 14 mai 2021 auprès d'un échantillon de 505 entreprises artisanales représentatives des entreprises du secteur de la construction comptant moins de 10 salariés. L'échantillon a été constitué selon la méthode des quotas au regard des critères de région d'implantation et de taille d'entreprise et selon la norme ISO 20252.
Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande