Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Artisans Mag'
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Les entreprises de proximité vont mieux

Publié par Amélie Moynot le - mis à jour à
Les entreprises de proximité vont mieux

Au troisième trimestre 2016, les entreprises de proximité sortent du rouge et leur chiffre d'affaires se stabilise à 0 %, selon une enquête de l'UPA. Une tendance qui varie selon les secteurs d'activité. Chiffres et analyse (encourageante) de l'union patronale.

Je m'abonne
  • Imprimer

Bonne nouvelle pour les entreprises de proximité. Selon l'enquête trimestrielle de l'UPA sur la situation économique de celles-ci, elles ont atteint au troisième trimestre 2016 un niveau d'activité qu'elles n'avaient plus observé depuis 2012. Après des années dans le rouge, leur chiffre d'affaires s'est en effet stabilisé à 0 %.

"Notre économie de proximité est en train de sortir d'un long tunnel. Il faut maintenant prendre des mesures de nature à rendre la confiance aux Français, de sorte que la consommation reparte", commente Jean-Pierre Crouzet, président de l'UPA, dans un communiqué du 4 novembre 2016.

Une embellie qui ne concerne cependant pas tous les secteurs d'activité. Les entreprises les mieux loties sont celles du bâtiment qui ont enregistré une croissance de 2,5 % au troisième trimestre. Deux autres secteurs ont connu une croissance positive : l'alimentation (1,1 %) et les travaux publics (0,5 %).

En revanche, les entreprises de l'hôtellerie-restauration restent en souffrance. Leur activité a subi un ralentissement de 4,5 % sur la même période. Un résultat "consécutif aux actes terroristes qui ont considérablement réduit la fréquentation touristique", analyse l'UPA dans son communiqué. Les secteurs du service et de la fabrication enregistrent eux aussi une baisse (-1 %).

Émergence, l'émission 100% start-up de  Be@BossTV

Tous secteurs confondus, les perspectives d'avenir sont plutôt bonnes. L'UPA estime en effet que " es entreprises de proximité s'orientent bien vers une stabilisation, voire une progression de leur activité au cours des prochains moins". Et cela en dépit d'une inquiétude persistante des chefs d'entreprise que le gouvernement, argue l'union patronale, n'a pas réussi à rassurer.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande